Écrivain biographe à Lille, je vous aide à mettre en mots le récit de votre vie.

Marie de Francqueville

 

QN7A0233

 

Panneau 1

De vous à moi

Enseignante en lettres en collège pendant quinze ans, je décide en 2015 de changer de métier et de devenir écrivain-biographe, un choix dont je me réjouis chaque jour car être la plume d’un autre est l’occasion de rencontres intenses et de passionnants moments d’écriture.

L’association Les Compagnons Biographes accompagne mes premiers pas ; après avoir suivi une formation auprès du fondateur Pierre Nozières, je rejoins ce groupe avec lequel je suis tout de suite en phase (méthode de travail et déontologie communes, échanges constructifs entre pairs) ; dans la foulée, je crée mon entreprise [Mise en Mots].

Aujourd’hui, avec à mon actif une douzaine de livres écrits ou coécrits et quelques uns en chantier, je me sens pleinement à ma place dans ce métier, légitime et heureuse de l’exercer ; en entendant les nombreux retours positifs de mes clients, je crois qu’eux aussi  le ressentent.

Âgée de cinquante deux ans, issue d’une famille nombreuse et moi-même mère de cinq enfants, (dont une petite fille adoptée en Inde à l’âge de deux ans), je suis consciente de l’importance de maintenir vivants les liens familiaux et de renforcer l’ADN de chaque famille. Mais je tâche aussi de ne pas oublier ce qui fait la singularité – l’histoire – de chacun.  L’écriture d’un livre autobiographique répond idéalement à ce double besoin de relecture de vie et de transmission. Y apparaît peu à peu un fil rouge, un « fil de  soi »  (comme dit V. Milevski). Dès mon premier livre, écrit pour et avec ma mère, j’ai vu combien l’expérience de relire sa vie et de la raconter pour d’autres était riche de bienfaits : communication entre proches, estime de soi, dynamique de projet…

Mais, l’envie d’écrire un récit autobiographique n’est pas réservée aux seuls anciens ! Vous pouvez, à tout âge, souhaiter être accompagné dans l’écriture d’un récit de vie : livres-témoignages, romans, lettres ouvertes, essais, récits d’un voyage ou d’une rencontre amoureuse ou, pourquoi pas, narrations à plusieurs voix… D’autres livres naissent du désir de rendre compte d’une carrière professionnelle ou de la vie d’une entreprise.

Quelques titres vous montreront la diversité des récits de vie que j’ai contribué à écrire Ma petite chanson,  Mes tableaux, Regards sur dix-huit lustres, Une vie partagée, Des mots et des maux, La famille et les amis, j’y crois, Tout finit par s’arranger, Marie Christine ou ma « dame en rose », Raconte Grand-père, Tu as changé mon deuil en une danse, Tâche d’en rire…                                                                                                                       

Je peux également accompagner votre propre travail d’écriture soit en vous relisant et vous conseillant au fur et à mesure de votre inspiration, soit en intervenant en aval comme correctrice.

Enfin, j’ai le projet d’animer   des ateliers d’écriture avec des publics divers, par exemple, auprès de personnes âgées rassemblées en ateliers-mémoire.

Panneau 2

Actualité

Panneau 3

Témoignages

  « Je suis bien contente de t’avoir connue car notre « mise en mots » a été fructueuse et je me réjouis à l’avance du résultat.  C’est vrai que tu as les mots pour nous déboutonner. J’ai été très heureuse de retrouver beaucoup de choses de ma vie et de revivre des moments importants ; la surprise sera totale pour tous mes proches, c’est encore secret et sacré.  Que tous ceux qui sont tentés laissent les mots venir, ils « ré-habitent » facilement notre mémoire grâce à toi qui as le don de nous écouter et de prolonger ce plaisir partagé. Un grand merci Marie. Je te souhaite beaucoup de beaux moments d’écoute et de partage. Belle et bonne carrière à venir. » 

P.F., décembre 2016

« Je ne peux fermer ce bouquin sans vous adresser, Marie de F., un merci très, très chaleureux.  Mes enfants vous avaient sollicitée – officiellement pour m’épargner la peine de ce travail de mémoire (alors qu’ils me sentaient capable de le faire seul, ces hypocrites !) – et je vous ai, ma chère Marie, soumise à bien des épreuves.  A nous deux, nous avons, je crois, joué chacun notre partition, vous en me soumettant au jeu des questions, moi en tentant d’y répondre en vérité : et puis vous, à nouveau, en mettant en forme, très fidèlement, tout ce que cet échange vous inspirait…, et cela jusque au moment où j’ai exprimé le désir de prendre votre relais. Vous avez été un peu la sage-femme qui fait découvrir à une parturiente (même si je suis un homme !) qu’elle est capable de faire un enfant. Je suis fier d’avoir accouché : je ne sais pas si le bébé est beau, ce qui dont je suis sûr, c’est qu’il porte ma marque. Merci à ma sage-femme ! Je vous embrasse avec beaucoup d’amitié. » 

J.G., octobre 2017